MARS BLEU

Mars bleu est un mois dédié au dépistage du cancer colorectal.

Le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus meurtrier chez les hommes. Il est donc important de se faire dépister entre 50 et 74 ans. Ce cancer touche en majorité les hommes à 55%, mais il touche également les femmes à 45%.

Le dépistage du cancer colorectal est très important car détecté tôt, il peut être guéri dans 9 cas sur 10.

 

Le CIM Laënnec intervient dans les processus de dépistage si test des selles positifs ou antécédents familiaux, et intervient dans le traitement du Cancer Colorectal à travers 3 examens :

  • La Coloscopie Viruelle (15 – 20 min)

La coloscopie virtuelle permet l’étude précise de la paroi du colon. Elle permet de compléter ou de remplacer la coloscopie si celle-ci n’est pas complète ou non réalisable.

La coloscopie virtuelle est aussi efficace qu’une coloscopie dite « normale ». La seule différence c’est que la coloscopie virtuelle ne peut pas enlever les polypes.

  • Préconiser par :
    • Un médecin généraliste
    • Un gastro entérologue
  • Préconiser pour :
    • Patient à risque (anticoagulants)
    • Contre indication ou refus de l’anesthésie
    • Echec de la coloscopie
  • Le Colo-Scanner (20 – 25 min)

Le Colo-Scanner permet d’étudier la paroi du colon ainsi que les autres organes proches.

Il est moins performant que la coloscopie virtuelle pour la détection des polypes, mais permet de diagnostiquer d’autres maladies du colon.

  • L’IRM Rectale (20 min)

L’IRM Rectale ou IRM du rectum est un examen visant à étudier la paroi du rectum et canal anal.

L’IRM permet de décider si la lésion peut être retirée par chirurgie ou si elle nécessite un traitement préalable par radiothérapie – chimiothérapie.

 

Le CIM Laënnec intervient donc dans le processus de dépistage et dans le traitement du Cancer Colorectal.

Mais il est également présent dans le domaine d’extension et dans la surveillance post cancer.

 

Pour rappel : Le Cancer Colorectal peut être guéri 9 fois sur 10 s’il est détecté assez tôt !

 

N’hésitez pas à en parler à votre médecin généraliste et à votre entourage pour encourager au dépistage du Cancer colorectal.

 

Des brochures complémentaires sont à votre disposition dans l’onglet « Nos examens ».